Fouille reproduit en Belle-Île-en-Mer, 2016

installation de land art & performance

farine cuite, terre arable

fouille : 245 x 107 x 25 cm

vase N°1 : 13 x 12,5 x 11 cm

vase N°2 : 15,7 x 15,5 x 5,5 cm

photographie : Zhao Fei, Hu Jiaxing, Tang Kun

 

 

 

美丽岛发掘再现,2016

大地装置 & 行为

小麦粉,耕土

坑:245 x 107 x 25 cm

罐N°1:13 x 12.5 x 11 cm

罐N°2:15.7 x 15.5 x 5.5 cm

照片:赵斐,胡嘉兴,唐坤

Fouille reproduit en Belle-Île-en-Mer, 2019

installation de land art & performance

farine cuite, terre arable

fouille : 245 x 107 x 25 cm

photographie : Hu Jiaxing

 

 

 

美丽岛发掘再现,2019

大地装置 & 行为

小麦粉,耕土

坑:245 x 107 x 25 cm

照片:胡嘉兴

En tant qu’action artistique, c’est une création qui est faite dans le milieu naturel, selon les facteurs géologiques et humains bellilois. Comme action archéologique, c’est une révision des sites préhistoriques locaux qui se concentrent notamment sur les vestiges controversés, même ceux qui ont disparu après avoir été endommagés. Cela est donc aussi bien un processus de recherche des potentiels de ces patrimoines préhistoriques, qu’une tentative d’interprétation des indices de l’archéocivilisation.

 

Ce projet tentera de présenter une ruine fictive, la représentation d’un vestige imaginaire. Le site a été fixé à l’endroit du vestige Castel Clara de Belle-Île-en-Mer. Ce vestige a fait l’objet d’investigations archéologiques. Mais à propos des vérifications des indices et des questions chronologiques concernant ce vestige, certaines questions se posent, dans des documents corrélés¹. Maintenant, des champs occupent ce lieu.

 

Pratiquement, le matériel principal de la création est la farine de blé qui est utilisée pour modeler les objets découverts dans la fouille reconstituée, et qui comporte des pots, des vases…  Les céréales contiennent une forte proportion d’amidon qui donne à cette matière une texture particulière et une riche plasticité.

Carte de répartition des sites archéologiques de Belle-Île-en-Mer, du Mésolithique à l’Âge du Bronze (DAO L. Quesnel & L. Audouard), carte citée de Lorena Audouard & Gaël Barracand & Teddy Taraud & Gérald Musch, Belle-Île-En-Mer du mésolithique à l’âge du bronze : émergence d’une nouvelle dynamique de recherche, Bulletin de l’A.M.A.R.A.I., n°23, 2010, p. 17-36.

Objets découverts en 1896 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), image citée de Christophe Le Pennec, La Société Polymathique et la naissance de collections archéologiques en Morbihan ( The Polymatic Society and the birth of the morbihan collections), p.73-96. (https://abpo. revues.org/2055#ftn49)

Origine de l’image : Closmadeuc G. de, Découverte de cists tumulaires à Belle-Île, en 1896, BSPM, 1902, 46, p. 305-309.


1- Lorena Audouard & Gaël Barracand & Teddy Taraud & Gérald Musch, Belle-Île-En-Mer du mésolithique à l’âge du bronze : émergence d’une nouvelle dynamique de recherche, Bulletin de l’A.M.A.R.A.I., n°23, 2010, p. 17-36.